"Logés à la même enseigne ?" : le Projet 230 à la Duchère

Dans le cadre du renouvellement urbain de la Duchère, la barre 230, la dernière des Mille, sera démolie en 2014. Porté par la compagnie Le Fanal, le projet 230 "Logés à la même enseigne ?"a pour but d'accompagner les habitants de l'immeuble 230 durant la période de leur relogement et de leur permettre de garder une « trace » de leurs vies dans la barre, sensible et vivante. Un projet artistique qui repose sur plusieurs temps forts :

Des plumes et des crocs

Au début du projet, des marionnettes d’animaux sont venues à la rencontre des enfants de la barre pour parler avec eux de leurs migrations et de la nécessité de trouver parfois de nouveaux lieux où vivre mieux. Une façon ludique et spectaculaire de dédramatiser le déménagement.

 

Unités de vie

Ce projet met en scène les petits objets, les choses retrouvées au fond d’un tiroir ou derrière un meuble lors du déménagement… Témoins des mille et une vies de la barre, ces objets sélectionnés par les habitants et supports de leurs témoignages seront présentés dans des boites, accompagnés de commentaires sonores ou vidéos de leurs possesseurs, formant autant de « petits théâtres».
 
Dans le même temps, une « résidence artistique » installée dans un appartement de la barre pemet aux habitants de se rencontrer. On y retrouve des ateliers d’écriture, de lecture, des projections…. Et bientôt, des « pièces d’appartement » inviteront, un soir par mois, les habitants de la 230 à éteindre la télé pour venir voir les acteurs du Fanal jouer pour eux.
  Petit théâtre de papier

Les ateliers mobiles

Dans une estafette réaménagée et dans une caravane « vintage », des ateliers pour enfants sont organisés pour leur faire découvrir le dessin, le théâtre de papier et l’écriture. Des ateliers nomades qui ont également donné lieu à un stage pendant les vacances de la Toussaint.
Une troisième caravane, baptisée "living" est régulièrement installée au pied de la barre et devient lieu d’échange informel, autour d’une tasse de thé, où l’on se retrouve en « voisins » !
 

Un partenariat avec les Célestins

Acteurs professionnels de la compagnie et acteurs amateurs de la MJC de la Duchère ont travaillé au printemps dernier sur une pièce programmée au théâtre des Célestins, Une nuit arabe, qui conte la vie à l’intérieur d’une barre. Outre les ateliers théâtre, les lectures et les improvisations, les participants ont pu visiter le théâtre, assister aux répétitions et aux représentations…
En ce moment, leur travail porte sur la troupe de théâtre Aftaab : de jeunes comédiens afghans, formés par Ariane Mnouchkine, actuellement aux Célestins dans le cadre du festival Sens Interdit. Mercredi 12 octobre, une projection à la 234 d’Un soleil Kaboul a permis aux habitants de vivre les grandes heures de leur histoire. Le 23 octobre, ils ont pu assister à la représentation de la pièce de cette troupe : Ce jour-là, aux Célestins.
 

Une création annuelle

Le projet prévoit également de proposer une création originale, inspirée des travaux des habitants et de la compagnie. Une ou plusieurs représentations auront lieu en début d’année 2012 sous un vaste chapiteau (d’une capacité de 280 spectateurs) dressé pour l’occasion au cœur de la Duchère.
 
Enfin, tout au long de ces animations, une dessinatrice documentaire, Lenaïg Le Touze croque les gens, les objets et les instants partagés pour en garder un souvenir original.
 
Des actions et des animations appelées à évoluer et à s'enrichir au fil du projet qui s'étend jusqu'en 2013 : retrouvez toutes les informations à la MJC de la Duchère, auprès de la Cie Le Fanal ou sur le blog du Projet 230.
Pour visualiser cette page correctement, vous devez mettre à jour votre version de Flash Player. Cliquer ici.
Pour continuer à visualiser cette page, fermer cette fenêtre.