Actualités

Rechercher

L’Opac agit pour l’insertion professionnelle à La Duchère

Sur le chantier de déconstruction qui prépare actuellement la barre 230 à sa démolition prochaine le 2 juillet, l’Opac du Rhône a décidé de confier plus de 9000 heures de travail à des personnes sans emploi. Cela équivaut à 5 temps plein et représente 30% de plus que ce que prévoit la législation. Sur la durée du chantier, une vingtaine de personnes travailleront en insertion pendant des périodes plus ou moins longues.

 

Les travailleurs en insertion sur le chantier de déconstruction de la barre 230       

La réalisation de cet objectif est rendu possible grâce à Girol, une agence d’interim spécialisée dans l’insertion professionnelle et à l'implication des 3 entreprises qui œuvrent sur ce chantier, Perrier Déconstruction, Cardem et Cebtp.
 

Une opportunité de retour à l’emploi

Une fois sélectionnés auprès de l’antenne Duchère de la maison de l’emploi et de la formation de Lyon, les candidats retenus sont formés, encadrés et accompagnés sur leur poste de travail. C’est le cas de Jeancy, un jeune Duchérois de 25 ans : « J’ai eu une formation d’une semaine avant de démarrer, on nous a beaucoup parlé des mesures de sécurité. Ce chantier, ça me plait vraiment, j’aimerais en savoir plus et continuer à me former car chaque chantier est différent ».


Un engagement de l'Opac du Rhône

Cette action s'inscrit dans le cadre des nombreuses initiatives que l'Opac du Rhône mène en faveur de l'insertion professionnelle. Lorsqu'il commande des prestations, le bailleur social impose à ses fournisseurs d'avoir recours à des salariés en insertion. L'entreprise emploie aussi directement des collaborateurs dans le cadre de contrats d'insertion, de même qu'elle embauche des personnes handicapées.
 

 

Pour visualiser cette page correctement, vous devez mettre à jour votre version de Flash Player. Cliquer ici.
Pour continuer à visualiser cette page, fermer cette fenêtre.