Histoire de l'Opac du Rhône

En 98 années d’existence, l’Opac du Rhône a été à la fois témoin et acteur des évolutions politiques, économiques, sociales et urbanistiques de notre pays.

A chaque période, l’Opac a su s’adapter, innover et repenser sans cesse son rôle dans le développement et l’aménagement du territoire.

 

1920-1939 : l’entre-deux-guerres 

 

1920 - 1924

Laurent Bonnevay, premier président de l'Office Public d'HBM

L’Office Public d’Habitations à Bon Marché est fondé par Laurent Bonnevay le 12 avril 1920.

Les 107 premiers habitats sociaux sont construits à Tarare 4 ans plus tard, sur le modèle d’une « cité-jardin » : les bâtisseurs de la politique sociale parlent à l’époque de « mettre la ville à la campagne ».

1928

La crise du logement conduit au vote de la loi Loucheur qui prévoit la réalisation, en cinq ans, de 200 000 habitats sociaux en France. L’office public d’HBM du Rhône en construit alors près de 1 500.

 

Les décennies d’après-guerre : la crise du logement

 

1953 - 1954

En 1953, le gouvernement prend des mesures pour relancer la construction avec, en priorité, celle des logements sociaux : c’est la mise en place du 1% logement.

Un an après, à la suite de la campagne lancée par l’Abbé Pierre, l’opinion publique fait pression sur le gouvernement afin que 12 000 logements neufs « en cités d’urgence » soient créés pour accueillir les sans-abri.

1957

L’office HBM du Rhône devient l’office HLM du département du Rhône. Dans le cadre de la politique des zones urbaines prioritaires, des équipements publics sont construits en parallèle des logements sociaux.

1960 - 1966

Visite des Unités de Constructions à Bron ParillyLes travaux de construction de 2 607 logements à Bron Parilly s’achèvent au début des années 1960. C’est à l’époque l’un des plus grands ensembles jamais construits en Europe. L’office HLM du Rhône se lance dans un nouveau chantier d’envergure à la Duchère. 

D'autres programmes de construction de grands ensembles se poursuivent les années suivantes. En 1966, l’office livre 326 logements à Villefranche-sur-Saône et entame la construction de 324 autres à Vénissieux.

 

Les années 70 :  une diversification de l'offre

 

1968

La première résidence pour personnes âgées est réalisée, prémices de nombreuses actions en faveur des personnes handicapées, des étudiants ou des jeunes travailleurs.

1970

L’office HLM du Rhône fait valoir son savoir-faire de bâtisseur dans un autre cadre que le logement social et livre un centre aéré modèle à Bron Parilly.

1976

L’office HLM du Rhône devient l’Opac du Rhône (Office public d’aménagement et de construction).

Fin des années 70

L’Opac du Rhône s’engage dans des opérations programmées d’amélioration de l’habitat avec notamment pour objectif de maintenir les résidents dans leur quartier.

 

À partir des années 80 : le développement social des quartiers

 

Début des années 80

La résidence l'Oiselière, construite dans les années 80Après avoir construit de grands ensembles, l’Opac innove et privilégie la construction de programmes de plus petites tailles, en veillant à leur insertion dans le tissu urbain.

C’est aussi à cette époque que l’Opac du Rhône livre ses premiers logements destinés à l’accession à la propriété. Dès 1982, les nouvelles lois de décentralisation donnent aux communes et aux collectivités territoriales la possibilité de déterminer les actions prioritaires à mener en faveur des personnes mal logées.

1984

L’Opac du Rhône lance une opération originale : elle forme 15 jeunes des Minguettes au métier de plâtrier-peintre et leur propose d’intervenir directement dans leur quartier.

Cette année-là, l’Opac étend son patrimoine partout dans le département, avec le souci de conserver le caractère traditionnel des villages et des bourgs.

1988

L’Opac du Rhône livre son 30 000ème  logement.

1989 - 1990

L’Opac du Rhône modernise ses outils de gestion et se décentralise en confiant à ses agences la gestion du patrimoine afin de mieux répondre aux attentes des locataires et des élus locaux.
Le Conseil général du Rhône, l’État et l’Opac du Rhône signent une convention pluriannuelle pour la réhabilitation de 10 000 logements.

1996

L’Opac du Rhône livre son 35 000ème logement.   

 

Les années 2000 :  l'engagement dans le renouvellement urbain

 

2000 - 2001 

L'Opac impliqué dans le renouvellement urbainEn 2000, l'Opac du Rhône met en œuvre sa première opération de renouvellement urbain à Bron Parilly et entreprend la démolition et la reconstruction de 110 logements.

Un an plus tard, il s’engage à renouveler son patrimoine dont le bâti est vieillissant et à reconstruire de plus petits habitats collectifs qui correspondent mieux aux nouvelles aspirations des habitants.

2004

L’Opac du Rhône se réorganise en créant des directions territoriales qui pilotent les agences du département et les équipes de maîtrise d’ouvrage. Elles supervisent également les relations de l’entreprise avec les locataires et les élus.

2005

Programmés en 2003 et validés en 2004, plusieurs chantiers de démolition, dont celui de la barre 210 à la Duchère, sont menés dans le département au titre du renouvellement urbain avec plus de 1 000 familles relogées.

2007 - 2009

Médiathèque du 8e : un souffle nouveau au quartier du BachutÀ la suite de l’ordonnance du 1er février 2007, l’Opac du Rhône devient un Office Public de l’Habitat.

Pour améliorer son efficacité, il revoit son organisation. Ainsi, 3 directions territoriales pilotent un total de 16 agences depuis 2009.

2010

La barre 220 de La Duchère dans le 9ème arrondissement de Lyon est détruite par implosion : c’est un tournant dans le projet de renouvellement urbain de ce quartier.

Cette année-là, l’Opac fête ses 90 ans.

A partir de 2012 : les clients-locataires au coeur des préoccupations

2012

L'Opac du Rhône se réorganise pour apporter un meilleur service à ses clients.

2015

L'Opac du Rhône compte plus de 44 500 logements à disposition de ses 93 000 locataires.

 

2016 : l'Opac du Rhône nouvelle dimension

 

Après la séparation du Département et de la Métropole de Lyon, et conformément à l’ordonnance du 19 septembre 2014, l’Opac du Rhône s’est scindé en deux OPH (offices publics de l’habitat), le 1er janvier 2016 :

- l’Opac du Rhône (directeur général : Michel Micoulaz) reste sur le territoire du Département du Rhône où il compte plus de 12 500 logements

- le nouvel office, Lyon Métropole Habitat (directeur général : Bertrand Prade), est créé pour gérer les 32 000 logements de l’Opac situés sur le territoire de la Métropole.
 

2018 - 2023 : un nouveau projet d'entreprise

 L'Opac du Rhône a engagé en 2017 un projet d'entreprise afin de se doter d'une nouvelle stratégie et de faire évoluer son organisation dans un contexte nouveau. 

Pour visualiser cette page correctement, vous devez mettre à jour votre version de Flash Player. Cliquer ici.
Pour continuer à visualiser cette page, fermer cette fenêtre.