Actualités

Rechercher

Mardi 17 octobre, l’Opac du Rhône se mobilise pour défendre le logement social

Moins d’entretien dans votre résidence, moins de services rendus par votre organisme Hlm, moins d’accompagnement pour les personnes modestes et fragiles… C’est la réforme du logement que propose le Gouvernement. Aussi, l’Opac du Rhône a décidé de se mobiliser mardi 17 octobre en fermant son siège au public durant tout l’après-midi. 

Le Gouvernement a récemment annoncé une diminution de 1,5 milliard d’euros des APL réservés aux locataires Hlm. Il est dit que la baisse de ces aides devra être compensée par les organismes Hlm. Dans ces conditions, ils seront privés de 75% de leurs ressources propres et vont connaître de fortes difficultés. Au final, ce sont leurs missions au service des locataires qui vont être dégradées : baisse de l’entretien des résidences et des logements, coup de frein aux services rendus, moindre présence des bailleurs sur le terrain. Et les organismes Hlm seront privés de moyens pour la rénovation, pour avoir demain encore plus de logements de grande qualité, plus écologiques. 

 
Une réforme qui pénalise le pouvoir d’achat et le quotidien des locataires en Hlm
Avec la suppression de l’APL « accession » prévue dans la réforme, il deviendra par ailleurs encore plus difficile pour les locataires Hlm de devenir propriétaire d’un logement. Plus largement, la réforme met un coup d’arrêt à la construction de logements sociaux pour les personnes qui en ont le plus besoin. Nous le savons : sous couvert de lutter contre les déficits publics, cette réforme pénalise les organismes Hlm et dégrade le pouvoir d’achat et le quotidien de leurs locataires. Le Mouvement Hlm, dont l’Opac du Rhône, a appelé le Gouvernement à retirer immédiatement ces mesures.
 
Pour visualiser cette page correctement, vous devez mettre à jour votre version de Flash Player. Cliquer ici.
Pour continuer à visualiser cette page, fermer cette fenêtre.